fbpx

Ecrit par : Adrien Aïach

Publié le : 19/09/2022

"Où faut-il investir en 2023 ?

J'ai récemment répondu à cette question en Live sur Youtube. Cliquez ici pour regarder la rediffusion !

Dans cette nouvelle édition de Secrets de Stock-Picking, voici ce que vous devriez retenir de Starbucks Corporation pour devenir un meilleur investisseur !

🔍 Que se passe-t-il chez Starbucks ?

S’il est clair que Howard Schultz, en tant que « fondateur légendaire » de Starbucks, est à l’origine de la croissance remarquable de l’entreprise, le processus de succession du PDG est préoccupant.

Après avoir dirigé l’entreprise entre 1986 et 2000, Howard Schultz laisse la main à Orin Smith, lui même remplacé par James Donald en 2005.

Au coeur de la crise, Howard Schultz reprend les rennes en 2008, permettant à Starbucks de connaitre une faste période de croissance, avant de passer le témoin à Kevin Johnson en 2017.

Mais le départ inattendu de ce dernier en mars 2022 fait revenir Howard Schultz en tant que PDG par intérim, pour un troisième relais.

Et six mois après son retour chez Starbucks, la chaine de café américaine n’a toujours pas trouvé son remplaçant.

Le conseil d’administration est en train de chercher son nouveau PDG à l’extérieur de l’entreprise, ce qui serait une première dans l’histoire de Starbucks.

Howard Schultz aurait également « demandé » à certains vétérans de l’entreprise de partir pour faire place à du « sang neuf », selon des informations du Wall Street Journal.

De nombreux cadres ont quitté Starbucks ou ont annoncé leur départ, dont certains travaillaient dans l’entreprise depuis plus de 15 ans.

C’est notamment le cas du directeur des ressources humaines, du vice-président exécutif des affaires publiques, du vice-président senior de la politique publique et de la directrice juridique.

Même le Directeur des Opérations, John Cuvler, est sur le départ, alors que Starbucks a traditionnellement utilisé ce poste pour succéder à la tête de l’organisation.

🤔 Pourquoi est-ce important ?

Tout simplement, cela montre qu’il n’existe pas de plan de succession pour le poste de n°1 chez Starbucks.

Et pour une entreprise de cette taille, c’est inquiétant.

C’est à se demander si quelqu’un d’autre qu’Howard Schultz serait capable de la diriger.

On constate que Schultz, en tant que PDG par intérim, prend des mesures pour remplacer les cadres supérieurs, une liberté que l’on offre traditionnellement au PDG entrant.

L’une des choses que tout nouveau PDG doit faire – qu’il soit de l’extérieur ou de l’intérieur – est de sélectionner les personnes qui, selon lui, soutiendront ses efforts et amélioreront ses chances de réussite.

Cela implique généralement que le nouveau PDG rencontre individuellement les personnes qui seront ses subordonnés directs, et même les subordonnés directs de ces derniers.

L’objectif est de se faire une idée des compétences de ces personnes et de la manière dont elles pourraient l’aider à relever les défis qui attendent l’entreprise.

Cette démarche est importante et nécessaire, car les personnes qui occupent actuellement des postes de direction auront leurs propres aspirations professionnelles et, peut-être, une certaine animosité pour ne pas avoir été choisies comme PDG.

Le fait que Starbucks cherche à placer un outsider à sa tête est un aveu d’échec du conseil d’administration, de son président et du directeur des ressources humaines, qui n’ont pas été capables de repérer ou de retenir les candidats potentiels à la succession.

Ils n’ont donc pas assumé une responsabilité stratégique essentielle de leur fonction, à savoir, assurer le développement des talents.

Le prochain PDG de Starbucks devra donc relever les défis qui l’attendent sans pouvoir se reposer sur l’expérience de cadres existants.

💵 Comment investir intelligemment ?

Le conseil d’administration défend les intérêts des actionnaires, établit les politiques à suivre par la direction, supervise l’entreprise et prend des décisions sur les sujet importants auxquels elle est confrontée : c’est un peu la “tête pensante”.

Sa composition est importante, surtout lorsque, comme chez Starbucks, des administrateurs sont en poste dans des entreprises d’un même secteur, différent de celui de la société administrée.

Ce n’est probablement pas un hasard que l’on y trouve des administrateurs de chez Apple, Microsoft ou encore Salesforce … les joueurs forment l’équipe.

💡 Scrutez la composition du conseil d’administration. Vous y trouverez peut-être des indices sur la future stratégie de l’entreprise.

Idéalement, un PDG doit être recruté en interne. Il devrait rester à la tête de l’entreprise pendant une période de 10 à 15 ans.

Une promotion interne envoie un message fort et récompense la fidélité et le travail des cadres dirigeants. Quand ces derniers commencent à quitter le navire, c’est un mauvais signe.

💡 Consultez l’historique des PDG de l’entreprise. Assurez-vous que sa culture d’entreprise prévoit un plan de succession.

💥 Le mot de la fin

Starbucks est confronté à des problèmes de gouvernance d’entreprise, et malgré l’engouement récent autour du nouveau plan stratégique, je ne recommanderais pas aux investisseurs d’acheter des actions avant d’avoir des garanties sur la question de la succession.

A propos de l'auteur

Je suis Conseiller en Investissements Financiers indépendant, membre de l'ANACOFI et immatriculé à l'ORIAS sous le numéro 22005691.

Je suis passionné par le monde de la bourse depuis une dizaine d'année j’aide les stock-pickers à battre le marché pour qu’ils puissent consacrer leur temps et leur énergie à ce qui compte vraiment pour eux.

Cet article vous a plu ? Lisez les suivants !

28/11/2022

21/11/2022

17/10/2022

Page [tcb_pagination_current_page] sur [tcb_pagination_total_pages]

Vous avez une question ? C'est le moment de la poser !

Laissez-moi un commentaire, je vous répondrai en moins de 24 heures.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>